Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cercle de Réflexion et d'Action Citoyenne (CRAC Mali)

Déclaration du cercle de réflexion et d’action citoyenne (CRAC) - A propos de la révision constitutionnelle

14 Août 2017, 15:34pm

Publié par cracmali

Déclaration du cercle de réflexion et d’action citoyenne (CRAC) - A propos de la révision constitutionnelle

Déclaration du cercle de réflexion et d’action citoyenne (CRAC)

A propos de la révision constitutionnelle

En juillet 2017, Le cercle de Réflexion et d’Action Citoyenne (CRAC Mali),  fidèle à sa mission de veille citoyenne, a rejoint  la plateforme Ante A Bana, qui  s’engage  contre la révision de la constitution de 1992 du Mali.

Cette décision murement réfléchie, a été prise après une lecture minutieuse de la constitution en vigueur et du projet de constitution voté par les députés de l’Assemblée Nationale dans des conditions plus ou moins étranges.

Ainsi, après une analyse approfondie, nous tirons les conclusions suivantes:

  • Même si la révision de la constitution est une nécessité non seulement au regard de l’évolution institutionnelle de 1992 à nos jours, mais aussi avec la signature de « l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger », le faire maintenant serait en violation flagrante avec l’article 118 alinéas 2 de la constitution de 1992, qui interdit toute révision constitutionnelle en cas d’atteinte à l’intégrité du Territoire.
  • Une partie importante signataire de l’accord (la CMA) a dit ne pas se reconnaitre dans le document tel que proposé par le gouvernement qui n’a que seul leitmotiv la prise en compte de « l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger » pour justifier le projet de révision.
  • Le projet de révision proposé regorge d’articles qui s’ils sont adoptés mettraient le Mali dans une posture démocratiquement instable.
  • Et enfin, ce projet de loi divise la société malienne et la classe politique alors qu’il est censé être fédérateur.

Pour toutes ces raisons, et afin de préserver la stabilité du Mali, nous, membres du Cercle de Réflexion et d’Action Citoyenne (CRAC Mali) exhortons le Président de la République du Mali, Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA à  revenir sur sa décision de révision de la constitution dans les conditions actuelles.

Nous rappelons qu’il est de la responsabilité du gouvernement de préserver l’unité nationale. Nous sommes conscients, que l’heure n’est pas à la division mais à une coalition forte de tous les maliens pour faire face aux nombreux  défis sécuritaires et économiques auxquels le Mali est actuellement confronté. .

Nous rappelons que CRAC Mali n’est partisane d’aucun parti politique.

Fait à Bamako, le 14 aout 2017

Modibo KAMISSOKO

Président de CRAC Mali

Commenter cet article